VTC : focus sur une profession d'avenir

 
Pour devenir chauffeur d'un VTC (acronyme signifiant voiture de transport avec chauffeur), différentes démarches sont importantes. Avant de se lancer dans cette profession d'avenir, voici quelques clés.

Comment devenir chauffeur VTC


Tout d'abord les autorités s'assurent de votre aptitude à prendre en charge des personnes. Outre un permis de conduire valable sur le territoire français, un examen de 3h30 permet de sonder les connaissances en matière de réglementation routière, de relation avec la clientèle ou de notions en anglais. Cet examen peut être présenté sans faire appel à une boite de formation privée. Ensuite, un stage de formation est nécessaire tous les 5 ans afin de se remettre à niveau. Ensuite, une demande de document administratif doit être réalisée à la préfecture avec preuve de l'examen réussi, du permis acquis depuis 3 ans, d'un certificat médical justifiant l'aptitude et de la validation - depuis 2 ans maximal - de l'enseignement de "prévention et secours civiques : niveau un" (PSC1). La préfecture vérifie aussi le casier judiciaire et les infractions du B2. Pour pouvoir exercer, le chauffeur doit ensuite créer sa structure entrepreneuriale en étant auto-entrepreneur ou en optant pour une forme de société particulière. La société devra ensuite obtenir une licence VTC via une inscription au registre.

Il est à noter que la licence VTC est régis par la chambre des métiers car cette activité est considérée comme artisanale. Par la suite seul le bouche à oreille, le professionnalisme et l'expérience du chauffeur pourront faire accroître son business.